Lyon

Tous les trains mènent à Lyon ! La ville du sud-est est la deuxième plus grande agglomération de France, l’une des mieux desservies et des plus sympathiques. D’après l’homme de lettres Albert Thibaudet : “Si Paris est la capitale de la France, Lyon est la capitale de la province”. Ce fut aussi celle des Gaules, de la soie et, encore et toujours, celle de la gastronomie. Les quartiers vibrants autour des gares de Lyon-Perrache et de la Part-Dieu sont traversés du nord au sud par la Saône, le Rhône et les collines de la Croix Rousse et de Fourvière. Ils grouillent d’histoire, de charme et de bons restaurants qui font de Lyon une destination chic et gourmande à seulement 2 heures de Paris en TGV, 1h30 de Marseille et 1h20 de Grenoble.

Visiter Lyon

La station de Lyon-Part-Dieu, principale gare des lignes à grande vitesse et internationales, est située dans le centre, à l’est des deux fleuves parallèles. La Part-Dieu est le quartier des affaires de Lyon, doté d’un gigantesque centre commercial éponyme, en face de la station. De là, le Parc de la Tête d’Or, situé au nord, est une excellente entrée en matière. Son lac, ses barques, son zoo, ses manèges et ses roseraies sont le rendez-vous des petits et grands Lyonnais.

En passant à l’ouest du Rhône, on découvre le quartier trendy et pentu de la Croix-Rousse, entre les deux fleuves. Il abrite des bars et boutiques de créateurs ainsi que l’amphithéâtre des Trois Gaules et le mur des Canuts. Cette fresque de 1200 m² (la plus grande d’Europe) représente la vie des Canuts, ouvriers tisserands qui peuplaient la Croix-Rousse au XIXe siècle. Au sud de là, s’étend la Presqu’île. Elle commence avec la superbe place des Terreaux qui abrite l’Hôtel de Ville et le musée des Beaux-Arts - l’un des plus importants d’Europe, avec des collections allant de l’Egypte ancienne à l’art moderne.

Si on arrive sur la Presqu’île par le sud, à la gare TGV/TER de Lyon-Perrache, le Poêlon d'Or est une destination idéale pour une pause gastronomique. Entre la station et la colossale place de Bellecour, c’est l’un des meilleurs bouchons - ces restaurants lyonnais typiques, où l’on déguste du saucisson brioché et des quenelles sur une nappe à carreaux rouges. En poussant jusqu’à l’extrémité sud de la Presqu’île, on trouve l’ancien port industriel de la Confluence. Écologique et futuriste, il est en pleine rénovation et surprend par son architecture audacieuse, notamment celle de son musée éponyme qui examine les rapports entre sciences et sociétés.

Pour atteindre le Vieux-Lyon depuis la Confluence, on peut traverser la Saône en navette fluviale ! Celle-ci débarque au quai de Bondy, juste à côté de la gare Saint-Paul qui dessert l’Ouest Lyonnais et se trouve à l’ouest de la ville. Les quartiers du Vieux-Lyon sont une plongée dans l’histoire et la culture lyonnaise, notamment Saint-Jean, avec ses cours Renaissance, traboules (petits passages couverts reliant deux rues), bouchons et la cathédrale gothique Saint-Jean-Baptiste (XII-XVe siècles).

Cette dernière est dominée par la somptueuse basilique néo-byzantine Notre Dame (XIXe siècle), perchée sur la colline de Fourvière, accessible par funiculaire. Dans ce quartier bobo, on trouve des bars chouettes, des édifices gallo-romains comme le théâtre antique de Lugdunum, des ruelles et jardins surplombant la ville et une sorte de Tour Eiffel lyonnaise… La capitale n’a qu’à bien se tenir !