SNCFOUIBUSEurostar

Pas de frais supplémentaires

Nous vendons les billets de train au même prix que les compagnies ferroviaires.

Comparez et combinez en une réservation

Nous travaillons en collaboration avec 144 compagnies ferroviaires et de bus dans 36 pays.

Utilisez vos abonnements de train

Ainsi que vos cartes de réductions habituelles.

Payez en toute sécurité

Nous acceptons CB, Paypal et toutes les cartes de crédit internationales.

Célèbre dans le monde entier pour sa longue promenade des Anglais qui borde la Méditerranée, Nice est une grande métropole de la Côte d’Azur qui vous séduira à la fois pour le charme préservé de ses quartiers historiques et pour le dynamisme de sa culture. Un train pour Nice promet par ailleurs un voyage ensoleillé sous le signe de la mer. Des longues plages aménagées aux petites étendues discrètes, la cité vous gratifie d’un accès privilégié aux loisirs nautiques. Dans cette destination de la Côte d’Azur, le riche terroir fera le bonheur des gourmets et des gourmands en quête des saveurs authentiques de la cuisine nissarde.

Réserver un train pour Nice

En TER ou TGV, pour la 1ère ou centième fois, prendre le train pour Nice est toujours une bonne idée ! Eté comme hiver, des visiteurs français ou étrangers viennent savourer une pissaladière en bord de mer, flâner dans la vieille ville ou explorer les nombreux sites et monuments de la capitale de la Côte d'Azur. Des arènes romaines de Cimiez au musée Matisse en passant par la cathédrale russe Saint-Nicolas, il y a autre chose que la promenade des Anglais, la baie des Anges et Brice à Nice !

En embarquant sur un train pour Nice, vous mettez le cap sur la gare de Nice-Ville, qui se dresse dans le quartier de Thiers, tout près du centre historique. Ouverte depuis 1865, cette station ferroviaire a conservé l’élégante façade de style Louis XVIII remarquable. L’intérieur, très moderne, a été optimisé pour accueillir les 7 millions de passagers qui y transitent chaque année. Ses quatre quais centraux offrent un accès aisé aux wagons.

Destination touristique très appréciée, le chef-lieu des Alpes-Maritimes accueille de nombreuses dessertes internationales. Un train Milan-Nice met ainsi environ 5 h 30 pour faire le trajet. Pour effectuer la liaison en train entre Paris et Nice, il faut compter en moyenne 6 heures pour couvrir les quelque 700 km qui séparent les deux métropoles. La ville de Nice est desservie par des dizaines de TGV par jour. Des compagnies internationales, comme la Riviera Express qui arrive de Russie et le Thello italien, sont également visibles dans la gare de Nice.

Les transports publics à Nice

Se déplacer à Nice est agréable grâce à la diversité des transports en commun disponibles. En plus des taxis qui attendent devant le parvis du côté de l’avenue Thiers, vous pourrez également emprunter le bus ou le tramway.

  • Le tramway de Nice couvre un réseau d’une dizaine de kilomètres et vous permet de rejoindre facilement les principaux quartiers du centre-ville, dont les emblématiques place Garibaldi, place Masséna et port Lympia. Un titre de transport unitaire coûte 1,50 euro. Pour se déplacer sans contrainte durant une semaine, le pass 7 jours est plus avantageux, puisqu’il est vendu au prix de 15 euros. La ligne de tramway est ouverte de 4h25 à 1h35.
  • Le bus de Nice compte plus de 130 lignes qui complètent le réseau de tramway. Pour y accéder, il faut acheter les mêmes billets, à 1,50 euro l’unité. Pour un billet à destination de l’aéroport, il faut compter 6 euros. Les 49 communes qui composent la métropole sont desservies. De nombreuses correspondances existent avec la ligne de tramway et permettent d’atteindre facilement sa destination. Celles et ceux qui rentrent tard dans la soirée peuvent profiter des Noctambus, qui roulent jusqu’à 1h10 du matin.
  • Il est facile de se déplacer à Nice en taxi avec un parc composé de 350 véhicules, disponibles devant la gare selon la fréquentation ou joignables à un numéro unique si l’on souhaite garantir la disponibilité. Il est possible d’en réserver à toute heure de la journée et de la nuit.
  • En plus du taxi, il y a également l’Auto Bleue, un ensemble de voitures électriques en autopartage. Cette petite voiture en location est disponible à la gare de Nice et permet de circuler en toute liberté dans le centre-ville. Pour restituer la voiture, il suffit de la ramener dans l’une des stations réparties dans le centre.
  • Nice est une cité qui se visite à vélo avec grand plaisir grâce aux nombreuses pistes cyclables. Une cinquantaine de kilomètres de pistes sillonnent aujourd’hui la ville. De plus, la municipalité propose 1 750 Vélos Bleus, des bicyclettes disponibles en libre-service payables par carte bancaire. Il est par la suite facile de rendre le vélo, puisqu’on a à sa disposition 175 stations. Avant la première utilisation, il faudra juste prendre le temps de s’inscrire avec son téléphone. En plus de cette offre municipale, la métropole compte de nombreux prestataires en location de vélos, bien pratique si on cherche un type particulier de monture.

Visiter Nice

La gare de Nice-Ville, principale station ferroviaire de Nice, est située au sud du centre-ville. À 10 minutes de marche vers l’ouest, s’élève la cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas de Nice, chef-d’oeuvre d’architecture russe, construit en 1903. D’autres édifices religieux remarquables entourent la gare, notamment la basilique gothique Notre-Dame (XIXe siècle) et sa rosace de vitraux représentant l’Assomption. Elle se trouve sur l’avenue Jean Médecin qui descend au sud-est vers la mer et le Vieux-Nice.

Visiter Nice est un réel plaisir, quelles que soient les envies d’escapade. À une dizaine de minutes de marche en suivant la large avenue Gambetta, on aboutit à la promenade des Anglais. Quelle que soit la saison, cette longue artère de 7 km qui longe le front de mer est agréable à arpenter. Le long de l’itinéraire, se dressent de nombreux restaurants et bars qui offrent des haltes bienvenues. De là, il faut prendre la direction du nord lorsqu’on arrive au quai des États-Unis pour atteindre le quartier du Vieux-Nice.

En sillonnant les rues étroites de ce périmètre hors du temps, on se laisse fasciner par le charme irrésistible des maisons anciennes. Au pied de ces constructions ornées de leurs fenêtres persiennes, de nombreux restaurants proposent les recettes traditionnelles du pays niçois, pour ne citer que les incontournables fougasse, pissaladière et porchetta.

L’impressionnante place Masséna marque l’entrée de la vieille ville, avec ses façades rouges à volets bleus, typiques de la région. Tout près, la place Rossetti entourée de façades multicolores est le rendez-vous des Niçois. Elle abrite des cafés, glaciers et la cathédrale baroque Sainte-Réparate-de-Nice (XVIIe siècle). À côté, le cours Saleya accueille un marché aux fleurs et légumes qui sent bon la Méditerranée. Au nord-ouest du Vieux-Nice, le Musée d’art moderne et contemporain présente des oeuvres d’artistes Pop Art et Nouveaux Réalistes comme Andy Warhol et Niki de Saint Phalle. Il est voisin des antiquaires et bars branchés de la place du Pin.

En descendant vers la mer, on tombe sur le Port Lympia qui compte quelques bons restaurants, comme Chez Pipo et sa délicieuse cuisine niçoise. Le port est dominé à l’ouest par le parc de la Colline du Château et sa cascade, et à l’est par le Mont Boron et ses villas Belle-Epoque. Ces perchoirs verdoyants offrent de superbes panoramas sur la ville et la promenade des Anglais, qui commence à la vieille ville et longe la baie des Anges vers l’Ouest. Elle est jalonné de monuments, comme l’Opéra et le Musée Masséna - joyau Belle-Epoque relatant l’histoire de Nice au XIXe siècle -, et bordée de belles plages, comme celles de Beau rivage et Castel. Les calanques de Marseille ne sont pas loin non plus, depuis la gare Saint-Augustin, sur la promenade.

Tous les ans, au mois de février, la cité niçoise est bouillonnante d’activité durant deux semaines. C’est la meilleure période pour visiter Nice. À cette époque, se déroule en effet le Carnaval, l’un des plus importants de France. Les événements marquants de cette manifestation culturelle sont la bataille des fleurs et les parades de chars géants.

Le Train des Pignes permet aussi de visiter les environs, notamment les villages charmants d’Annot et Entreveaux. Il part de la gare des Chemins de fer de Provence, près de Nice-Ville. Au nord-est, sur la colline de Cimiez, on trouve les musées Chagall et Matisse, un site archéologique romain (arènes, thermes, musée, parc), et le monastère de Cimiez (IXe siècle). Il est entouré de jardins offrant une vue panoramique sur la ville. Parfaits pour regarder la mer, une fois de plus !

Les voyages commencent bien avec Trainline

Chaque jour, nos clients réalisent plus de 125 000 voyages en Europe.