Amiens

Monter dans le train pour Amiens c'est voyager vers de bucoliques canaux et jardins aquatiques, dominés par la plus vaste cathédrale de France. Le chef-lieu de la Somme offre le calme verdoyant de la campagne dans une ville de taille moyenne, étudiante et culturelle, à 1h15 en TER/Intercités de Paris, Lille et Rouen, et proche des mémoriaux de la Grande Guerre.

 

Visiter Amiens

La gare d’Amiens est dans l’est du centre-ville et permet d’accéder aux mémoriaux de la Somme, comme celui de Villers-Bretonneux, à 20 minutes de train. La gare est reliée par navettes à la station TGV Haute-Picardie et est à moins de 10 minutes à pieds des sites clés. La tour Perret est même juste en face ! Construite, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par Auguste Perret, elle compte parmi les plus hautes gratte-ciels français (110 mètres). Au sud de la gare, la maison de Jules Verne mérite une visite. Cet ancien hôtel particulier du XIXe abrite un bureau aux airs de cabine de bateau, où l’auteur rédigea ses Voyages Extraordinaires ! A cinq minutes à l’ouest, le cirque d’Amiens a été construit à l’initiative de l’écrivain, également conseiller municipal. Conçu par l’élève d’Eiffel, Emile Ricquier, il accueille des cirques itinérants sous ses structures métalliques apparentes.

A deux pas au nord, le musée de la Picardie renferme des vestiges archéologiques et oeuvres d’art qui retracent l’histoire de la région, dans un somptueux bâtiment du Second Empire. En traversant le centre historique piéton vers le nord on croise l’horloge Dewailly, du nom du maire qui la fit construire en 1892. Sa colonne rococo est l’oeuvre de Ricquier, et la statue de femme nue qui l’orne, celle d’Albert Roze. Surnommée “Marie sans chemise”, elle survécut à la Seconde Guerre mondiale.

A quelques minutes à l’est de l’horloge, le beffroi d’Amiens remonte à l’établissement de la commune au XIIe siècle. Son style entre gothique et jésuite lui vient de nombreuses reconstructions. Il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco comme la célébrissime et colossale cathédrale (XIIIe siècle) qui se dresse à l’ouest. Sa hauteur atteint 113 mètres et son volume, 200 000 m3 ! Elle présente des façades ornées de sculptures gothiques et des vitraux d’un raffinement rare, illuminés de juin à septembre et à Noël. Ses tours offrent des vues vertigineuses sur la ville.

En continuant au nord, on aperçoit la Somme et la rive gauche, avec les maisons colorées du Quai Bélu et du quartier Saint-Leu à l’est. Il est jalonné de lieux vivants, plébiscités des étudiants, comme la salle de concert La Lune des Pirates, à la programmation indé pointue. Saint-Leu accueille aussi de bons restaurants comme Le Quai qui propose une cuisine française dans un décor moderne intéressant. A côté, la Tante Jeanne sert des crêpes originales dans un joyeux bric-à-brac. On peut aussi se régaler au marché sur l’eau, en face du quai Bélu. Certains produits proviennent des maraîchers des proches Hortillonnages. Ces îlots, parsemés de potagers, cabanes et animaux se découvrent au fil des canaux, en barque à louer. Un paradis aux airs de tableau impressionniste.