La Rochelle

Un week-end à la mer, un rendez-vous aux Francofolies, une croisière vers l’île de Ré ou le phare de Cordouan : toutes les raisons sont bonnes pour monter dans un train pour La Rochelle. Tournée vers l’océan Atlantique, la préfecture de Charente-Maritime est également convoitée pour son port de plaisance, parmi les plus grands du monde, où se déroulent en toutes saisons de nombreux festivals et manifestations. Reliée par TGV à la gare Montparnasse, la gare principale de La Rochelle est à 3 h 15 de Paris et 2 h 30 de Bordeaux et Nantes par le train Intercités.

Visiter La Rochelle

En descendant du train de La Rochelle, les voyageurs ont de la chance : le quartier du Vieux Port et l’aquarium, quai Louis Prunier, se trouvent à 10 minutes à pied en direction de l’ouest. À une encablure, se dévoile le célèbre port des Minimes où se tient le Grand Pavois au mois de septembre. En suivant le bassin vers le nord, on prend la direction du Vieux-Port de La Rochelle et sa tour de la Chaîne, en passant par le quai du Carénage fourmillant de terrasses accueillantes où il fait bon goûter les spécialités de fruits de mer et poissons frais.

En chemin, on longe la majestueuse tour Saint-Nicolas face à la tour de la Chaîne et celle de la Lanterne sur l’autre rive. C’est d’ici que les plongeurs de l’extrême s’élancent pour d’impressionnants sauts de 27 mètres de haut, lors de l’étape française du Red Bull Cliff Diving World.

De la gare principale de La Rochelle, on peut aussi accéder directement au centre-ville en empruntant l’avenue du Général-de-Gaulle et le quai de la Georgette vers le nord. Il suffit de 10 minutes pour passer sous la voute de la Grosse Horloge, marquant l’entrée dans les vieux quartiers, et s’engouffrer dans la rue du Palais, une des artères commerçantes les plus animées de la cité. À 500 mètres au nord, la place de Verdun mérite un détour pour sa cathédrale Saint-Louis et son café de la Paix du XIXe siècle.