Metz

Prendre le train pour Metz c'est voyager vers la capitale de l'Alsace-Lorraine, historique et belle. Metz n'est pas toute grise ! Elle est aussi rose et ocre avec ses façades en grès et pierre de Jaumont, et verte, puisqu'elle baigne dans la Moselle à l'ouest et la Seille à l'est. Son architecture grandiose rappelle parfois l'Empire allemand qui l'annexa en 1871 et dont l'influence se ressent dès l'arrivée en gare. L'Allemagne est toujours proche, puisque Sarrebruck est à une heure de TGV, comme Luxembourg. Paris n'est pas loin non plus, à 1h20.

Visiter Metz

Au sud du centre-ville la gare de Metz est classée bâtiment historique. Comme le Château d’eau et l’hôtel des Postes en face, elle fut construite dans le style néo-roman rhénan lorsque Metz était sous domination allemande (1871-1918). Autour, le quartier impérial témoigne de cette germanisation. L’avenue Foch est semée de villas baroques, Art-nouveau et néo-Renaissance. Elle file au nord vers le centre et le palais du Gouverneur. Ses façades en pierre de Jaumont mêlent gothique et Renaissance.

Depuis le palais on peut grimper au nord sur la colline Sainte-Croix où culmine l’Ancienne-Ville. En passant par l’ouest, on rencontre l’église Saint-Pierre-aux-Nonnains, datant du IVe siècle ! A côté, les jardins de l’Esplanade offrent de belles vues sur la Moselle et des promenades vers les ruelles médiévales et édifices gothiques de la vieille ville. Parmi eux, la cathédrale Saint-Étienne-de-Metz (XIII-XVIe siècles) est l’une des plus hautes (42 mètres) et des plus belles de France, décorée de vitraux de Chagall et Villon ; ceux de l’église Saint-Maximin (XII-XVe siècle), à l’est, sont de Cocteau.

Au centre de l’Ancienne-Ville, les maisons à arcades de la place Saint-Louis (XIVe siècle) ont quelque chose de méridional. Elles sont entourées de bons restaurants italiens, comme le branché Maison Baci et le chaleureux Santa Maria. Pour le shopping, la rue Taison est jalonnée de petits créateurs, et celle de la Serpenoise, de grandes enseignes. Le coeur festif bat autour de la place Saint-Jacques, au Chéri par exemple, où on prend l’apéro sur fond d’électro. Metz a aussi ses salles de concerts, comme l’excellent Trinitaires, accueillant des groupes de rock et jazz dans une église de la colline Sainte-Croix.

La Moselle se découvre en pédalo, bateau, ou à pieds sur ses îles ! Celle du Saucy abrite la ravissante place de la Comédie, sa fontaine et ses bâtiments classiques en pierre de Jaumont, dont celui de l’Opéra-théâtre (XVIIIe siècle). Son style toscan contraste avec celui néo-roman de son voisin, le temple protestant Neuf, dans le jardin d’Amour. Pour découvrir la modernisation de la ville, le bâtiment futuriste du centre Pompidou, à cinq minutes au sud de la gare, est recommandé ! Il renferme des oeuvres de Picasso, Kapoor et Miró.