Rennes

Les trains pour Rennes emmènent les voyageur au coeur de la Bretagne. Sa capitale fleure bon les crêpes et l'histoire, rencontrée à chaque coin de rue sous forme de nombreux monuments, musées et maisons à colombages. Rennes est également tournée vers l'avenir : à la pointe de l'innovation technologique et dotée d'excellentes universités, c'est une ville dynamique, étudiante et charmante, à seulement 1h15 de Nantes, deux heures de Paris, et 5h25 de Bordeaux.

Visiter Rennes

La gare de Rennes est au sud du centre-ville. En sortant du train, on peut remonter au nord et accéder rapidement à des sites clés, notamment Les Champs Libres. Cet espace culturel réunit dans un bâtiment futuriste le Musée de Bretagne qui raconte la région à travers divers objets, l’Espace des Sciences et son planétarium, et la bibliothèque de Rennes, sur six étages, offrant de superbes vues sur la ville. En remontant au nord-ouest, on goûte aux spécialités locales comme le kouign-amann aux halles centrales. Ces dernières abritent la Criée, où l’on trouve non pas du poisson mais de l’art contemporain ! En continuant jusqu’à la Vilaine, le musée des Beaux-Arts expose des Rubens, Gauguin, Picasso...

De l’autre côté de la Vilaine, le centre historique dévoile ses pépites architecturales. A l’est, la grandiose place de la Mairie - une agora au style classique - comprend l’Hôtel de Ville et la rotonde de l’Opéra. A côté, la mignonne place de Coëtquen contient une fontaine sur laquelle trône une tête coupée en marbre blanc ! Toujours à l’est, le Parlement de Bretagne (XVIIe siècle) accueille la justice et les visiteurs qui découvrent les somptueux plafonds dorés et l’histoire des lieux.

L’ouest du coeur historique est ravissant et vivant. Le samedi, les Rennais se rendent au marché de la place des Lices pour acheter de bons produits et boulotter des galettes à la saucisse sur fond de musique. Le shopping mode s’effectue rue Le Bastard, avec ses grosses enseignes et petites boutiques. La Place Hoche accueille les bouquinistes. Le quartier est aussi truffé de maisons à colombages, de bâtiments religieux, comme la chapelle gothique Saint-Yves (XVe siècle), de crêperies, telles que La Saint-Georges, et des bars de la rue Saint-Michel.

En marchant à l’est du centre, on trouve le vaste parc du Thabor avec son jardin botanique, sa roseraie et son orangerie. A côté se dresse l’église abbatiale Notre-Dame-en-Saint-Melaine, fondée au VIe siècle et souvent reconstruite ce qui lui vaut un style hétéroclite, roman, gothique et classique. Excentré au nord-est, le parc des Gayeulles mérite aussi une promenade. Cet espace forestier d’une centaine d’hectares renferme des lacs et clairières où vivent des écureuils, chevreuils et lapins de garenne. Une parenthèse enchantée...