Saint-Malo

Mettre le cap sur les côtes bretonnes en prenant le train pour Saint-Malo, c’est avoir la chance d’admirer une ville portuaire à la beauté hors du commun. L’ancienne cité des corsaires a conservé tout son charme tout en s’enrichissant d’un dynamisme culturel très appréciable. Située à une vingtaine de minutes de marche du centre historique et des principales plages, la gare de Saint-Malo s’est considérablement modernisée et est accessible aujourd’hui par la ligne de TGV Atlantique en plus du TER Bretagne. Au départ de Paris, le trajet dure 2h50. Depuis Rennes, il faut une heure pour rejoindre la ville.

Visiter Saint-Malo

En descendant du train à Saint-Malo, on peut faire le choix de prendre le bus pour rejoindre directement le centre historique fortifié, mais on peut également décider de marcher tranquillement le long de l’avenue Louis Martin et prendre le temps de contempler les bateaux arrimés dans le port de plaisance Vauban, incluant la magnifique frégate corsaire baptisée L’Étoile du Roy. C’est ici qu’est lancé le départ des grandes courses maritimes comme la Route du Rhum ou le Transat Québec-Saint-Malo. On traverse littéralement les siècles en passant par la porte Saint-Vincent. Tout autour, les restaurants sont nombreux pour explorer les saveurs typiques de la Bretagne, à l’exemple de l’incontournable kouign-amann. Les passionnés d’histoire mettront le cap à une centaine de mètres de là, au musée d'Histoire et Traditions maritimes, situé dans les murs du château. Depuis la tour de guet, on a une vue imprenable sur la plage et le Fort National.


En parcourant les rues pavées bordées de vieilles maisons, on plonge dans une atmosphère villageoise, propice à une agréable promenade en amoureux. En prenant la direction de l’ouest par la rue Chateaubriand et celle de la Victoire, on arrive à la Maison du Québec, un petit coin qui évoque la beauté de la province canadienne. De là, on n’est qu’à quelques pas de la plage de Bon Secours, étendue au pied des remparts. Avec sa grande piscine d’eau de mer équipée d’un plongeoir, on peut y nager dans les meilleures conditions. De plus, la vue porte jusqu’à Dinard, l’autre joyau de la Bretagne. Les sportifs en quête de sensations pourront s’essayer à la voile. En revenant de la plage, on prendra par la Rampe des Moulins pour atteindre la rue de Toulouse où se trouve l’étonnant musée dédié aux coquillages. On ne s’imagine pas qu’il y a tant de variétés.