Toulouse

Il y a autant de raisons de prendre le train pour Toulouse que de briques de terre cuite dans la "ville rose" ! Le chef-lieu de la Haute-Garonne est doté d'un réseau de transport, permettant de profiter à la fois de l'offre culturelle variée intra-muros, mais aussi de filer à la mer ou à la montagne, ou en TGV à Bordeaux en deux heures, à Lyon en quatre, et à Paris en 5h30. Tournée vers la science et les technologies, Toulouse abrite des attractions telles que la Cité de l'Espace. Tandis que ses anciens quartiers, musées, et sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco - comme la basilique de Saint-Sernin et le Canal du Midi - racontent son histoire.

Visiter Toulouse

En arrivant à la gare TGV/TER de Toulouse-Matabiau, dans le quartier moderne de Marengo, on peut se mettre directement dans l’ambiance de la ville rose en prenant le métro direction l’hyper-centre : la place du Capitole (ligne A, arrêt Capitole). C’est là que se trouvent l’Hôtel de Ville et le théâtre du Capitole, derrière sa façade néoclassique en pierres et briques. Des ruelles animées filent autour de la place, également entourée de restaurants, comme ceux de la rue du Taur, charmante avec ses devantures colorées.

La rue du Taur mène à la basilique Saint-Sernin (XI-XIIe siècle), la plus grande église romane d’Europe dont le clocher pointe à 67 mètres de hauteur ! En marchant vers le nord on découvre le quartier vivant d’Arnaud-Bernard et le splendide Jardin Japonais et, en traversant le Canal du Midi, le quartier faubourien des Minimes, où grandit le chanteur Claude Nougaro. Si l’on se dirige vers l’est on arrive dans le paisible quartier des Amidonniers qui offre de jolies promenades autour du Canal de Brienne et de la rive droite de la Garonne.

En gagnant la ville par sa partie sud, via la gare de Toulouse-Saint-Agne, on peut rejoindre le centre. La Cité de l’Espace, à l’est, est un bon point de départ, avant de traverser le Canal du Midi vers le quartier vert du Busca. Il abrite le Jardin des plantes, celui du Grand-Rond, le musée d’art asiatique Georges-Labit et le Muséum de Toulouse, consacré à l’histoire naturelle. En remontant au nord jusqu’au Capitole, on pénètre dans l’élégant quartier Saint-Étienne, constellé d’hôtels particuliers. Celui d’Assézat date de la Renaissance et héberge des collections artistiques de la même époque. A côté, le superbe couvent gothique des Augustins renferme un musée de peintures et sculptures médiévales.

Il est également possible d’arriver à Toulouse par la gare de Saint-Cyprien-Arènes, sur la rive gauche de la Garonne. Le quartier isolé de Saint-Cyprien est un concentré d’exotisme, de gaieté et de modernité ! On y trouve des magasins africains, de nombreux bars, restaurants et le Musée d’art moderne et contemporain des Abattoirs. Mais le marché convivial de la place Saint-Cyprien et les immeubles en brique rappelle que l’on est à Toulouse.