Tours

Le train pour Tours conduit au coeur du Val de Loire et de la Touraine, dans une ville, alliant le charme rural de la France centrale à l'élégance de la capitale. Avec ses joyeux bistrots gastros, ses maisons médiévales, ses musées, son palais des Congrès de Jean-Nouvel et ses châteaux et vignobles, Tours est une cité étudiante, culturelle, gourmande et verdoyante, à juste 1h15 de Paris, 1h40 de Nantes et 2h40 de Bordeaux.

Visiter Tours



La gare de Tours est au sud-est du centre-ville, reliée par navettes à celle de Saint-Pierre-des-Corps, pour rallier certaines lignes. Ses grandes verrières industrielles et opulentes décorations baroques la classent monument historique. En sortant du train, on se laisser tenter par les parfums de la Briocherie Lelong avant d’aller se dégourdir les jambes dans le bâtiment futuriste du palais des Congrès de Jean Nouvel. Il se trouve à 10 minutes du jardin des Prébendes d’Oé, au nord-ouest. Dans ce Jardin remarquable des cygnes glissent sur un lac, enjambé de mignons petits ponts.

En continuant au nord, on tombe sur le Vieux Tours et les vibrantes halles où s’étalent rillons, rillettes et autres joyeusetés régionales. Autour, on trouve de bons bistrots, comme La Maison des Halles, qui sert une cuisine franchouillarde inventive et carnivore, dans une salle élégante aux poutres apparentes. En sortant, une marche digestive vers la basilique Saint-Martin, à cinq minutes à l’ouest, est bienvenue. Son édifice néo-byzantin du XIXe est l’oeuvre du tourangeau Victor Laloux, auquel on doit la gare et l’Hôtel de ville. Sa crypte, jonchée d’ex-voto, renferme le tombeau de Saint-Martin-de-Tours.

En se dirigeant au nord vers la Loire, on croise des troquets sympathiques comme Dagobert qui fait la part belle à la région et aux vins naturels. A côté, la Place Plumereau est toujours à la fête, parsemée de maisons colorées à colombages, d’étudiants et de chaleureux bars à bière, comme l'Épée Royale. Au nord-ouest, le musée du Compagnonnage, merveilleux hommage aux Compagnons du tour de France, regroupe de superbes créations et outils. A côté, l'ancien palais de l'archevêché abrite les jardins et le musée des Beaux-Arts qui réunit des peintures, sculptures et meubles du XIV au XXe siècles.

Tout séjour à Tours demeure incomplet sans visiter la cathédrale Saint-Gatien et le château. A quelques minutes au nord du musée des Beaux-Arts, se dresse la façade de la cathédrale gothique flamboyant, richement décorée d’éléments romans et Renaissance. Les hauts vitraux du XIIIe siècle ornant le choeur, subliment la lumière. Plus haut, le château de Tours (XI-XVe siècles), qui domine la Loire, accueille des expositions artistiques et des collections archéologiques et multimédias relatant l’histoire de la Touraine.

Les fleuves qui coulent à travers Tours offrent de belles balades : sur la rive nord de la Loire, on trouve la guinguette estivale de Tours et le château de Gaudrelle qui propose des dégustations de chenin blanc et visites de ses caves sur les coteaux de Vouvray. Au sud de la ville, le Cher réserve aussi des promenades, au château de Chenonceau par exemple. De quoi emporter sa bicyclette dans le train !